APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
La communauté des chercheurs Améliorer la lecture chez les enfants dyslexiques en espaçant les lettres

LAC écrit "


Une équipe de chercheurs franco-italienne co-dirigée par Johannes ZIEGLER du Laboratoire de psychologie cognitive (CNRS/Aix-Marseille Université) vient, à travers une étude, de mesurer l'effet de l'espacement des lettres sur la lecture chez les enfants dyslexiques. Cette étude a ensuite débouché sur le développement d'une application informatique pour permettre l'espacement entre les caractères. 

 



Les résultats de celle-ci ont été publiés dans la revue Proceedings of the National Academy of Science (PNAS). Elle consistait à observer les effets de l'espacement des lettres sur la lecture chez 54 enfants dyslexiques italiens et 40 enfants dyslexiques français, âgés entre 8 et 14 ans. Les enfants devaient lire un texte composé de 24 phrases dans lesquelles l'espacement était soit normal, soit plus grand.

 

Les résultats ont été plus que concluants lorsque le texte proposé disposait d'un espacement plus grand : les enfants lisaient en moyenne 20 % plus vite et faisaient deux fois moins d'erreurs.  

 

Cette amélioration de la lecture serait permise par "l'encombrement perceptif" moindre du fait de l'écartement plus important entre les lettres.

 

En parallèle avec les résultats de cette étude, une application iPad et iPod appelée  "DYS" a été mise au point par Stéphane DUFAU, ingénieur de recherche au CNRS, au Laboratoire de psychologie cognitive. Cette application disponible en français et en anglais est téléchargeable gratuitement sur l'Apple Store.

 

Cette application permet aux utilisateurs de modifier l'espacement des lettres jusqu'à parvenir à celui qui leur convient le mieux mais elle va également permettre aux chercheurs de recueillir à grande échelle les retours des utilisateurs sur l'intérêt et les bénéfices de celle-ci. 

Dys est un projet du CNRS, de l’Université d’Aix-Marseille et de l’Université de Padoue.

ANAPEDYS espère que cette étude et l'application qui en découle auront de vraies répercussions pour les personnes dyslexiques, notamment par le développement d'une typographie adaptée chez les éditeurs.

Pour la première fois une étude internationale scientifique montre que le handicap visuel existe bien chez les personnes dyslexiques, même si elles voient parfaitement, elles traitent différemment l'information visuelle qu'elles reçoivent. Auparavant, seul le handicap phonologique était reconnu avec des confusions de sons.

 

Un film disponible sur l'application DYS : cliquez ici

 

Site de l'Université d'Aix - Marseille : 

http://gsite.univ-provence.fr/gsite/document.php?pagendx=12262&project=lpc

 

(Source des informations : Réseau Nouvelles Technologie de l'Association des Paralysés de France / Site du CNRS / )


 



"
Posté le Mardi 05 juin 2012 @ 21:28:29 par apedys

Liens Relatifs



Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 


Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.0727 seconde(s)