APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
La communauté des chercheurs Dyspraxie développementale

 

François Gaillard présente une revue de questions sur la dyspraxie développementale pour, et en définitive, apporter sa contribution à la construction d’une neuropsychologie de l’enfant.

 

Il expose les données les plus récentes de la recherche et met, à nouveau, en évidence la complexité de l’apprentissage des gestes et les liens avec la représentation du corps engagé dans l’action. Il attire, ainsi, l’attention sur un trouble à la fois cognitif et relationnel qui ne peut être traité par la seule voie sensori-motrice.

 

Deux décennies de découvertes sur les fonctions exécutives ont pu éclairer l’importance de la programmation de l’action en considérant le geste appris dans ses relations avec la préparation et les composantes contextuelles de contrôle de son déroulement. Les recherches actuelles en imagerie cérébrale fonctionnelle ont révélé une sorte de « neuropsychologie de l’autre » et ont prouvé une sensibilité particulière des mêmes régions cérébrales qui reconnaissent les gestes manuels d’autrui et qui exécutent les praxies comme en miroir.

 

Ces nouvelles données suggèrent donc de considérer la dyspraxie développementale comme un trouble spécifique de l’apprentissage d’un dialogue gestuel codifié et empathique. Ainsi, l’intention, la planification, la lecture des gestes d’autrui, la signification relationnelle et la résonance émotionnelle de l’action sont à considérer dans l’observation et la thérapie de la dyspraxie de l’enfant.

Fabien DWORCZAK

 

 Voir le diaporama de François Gaillard




Posté le Lundi 23 mai 2005 @ 14:00:03 par adminv

Liens Relatifs



Page Spéciale pour impression  Envoyer cet Article à un ami 


Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.0523 seconde(s)