APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
Modéré par : chris max Claude 
Index du Forum » » témoignages » » professeur dyslexique
Auteurprofesseur dyslexique
mapi32
9  

mapi32
  Posté : 23-12-2008 13:55

Bonjour à tous,
Je voudrais vous apporter aujourd’hui mon témoignage.
Voilà j’ai 44 ans je suis professeur certifié à Toulouse et je suis une dyslexique lourde.
Ma scolarité a été très chaotique. J’ai entre autre redoublé (2 fois) mon CP et j’ai été classé d’illettrée à mon entrée en 6ème. Les humiliations que j’ai du endurer par des professeurs plus incompétents que méchants, sont à la hauteur de celles que vous subissez aujourd’hui.
Un jour en 5ème mon professeur de français qui était persuadé que j’étais débile légère a « exigé » de mes parents qu’ils me fassent mesurer mon QI (d’ailleurs je vous invite à le faire faire). L’initiative de ce professeur (m’a-t-on expliqué) visait à justifier mon départ d’un collège « normale » pour une institution plus « adapté à mes problèmes ».
Malheureusement les résultats de ce QI ne furent pas du tout ceux qu’il attendait. J’ai grâce à cela eu la preuve que c’était lui le nul et non moi...
Petit à petit j’ai repris confiance en moi et en mes capacités. Même si mon orthographe était toujours catastrophique j’ai compris quatre choses essentielles dans la vie :
 L’orthographe n’a rien, à voir avec l’intelligence.
 L’enseignent n’est pas un voyant, il ne peut pas savoir ce que son élève va devenir plus tard. Tout professeur rempli de trop de certitude à ce sujet ne peut être que profondément incompétent.
 On peut très bien s’en sortir dans la vie en étant bon dans un seul domaine : (le reste viendra éventuellement plus tard).
 Ce qui compte dans la vie, ce n’est pas d’avoir le plus beau jeu, mais c’est de bien jouer avec les cartes que l’on a ........

Sans vouloir faire de psychanalyse devant vous, je peux affirmer que c’est ma dyslexie qui est à l’origine de mon esprit combatif et de ma volonté de m’en sortir. Devant
autant d’incompétence j’ai appris à apprendre seule...

J’ai constaté également plus tard, que de nombreux dyslexiques étaient partis dans cette démarche, et que plus tard on les retrouvait souvent dans des postes de chercheurs, d’ingénieurs, ou de techniciens très spécialisés.
N’oubliez jamais non plus qu’Einstein était un dyslexique profond.....
J’ai pu constater également que les dyslexiques en général (et moi en particulier) compensaient généralement leur non possibilité de mémoriser par cœur par un découpage logique et une séquentialisation très structurée des savoirs.
Beaucoup de logique et de structure donc qui peuvent compenser largement la déficience de mémorisation. Ceci explique peut être pourquoi un dyslexique qui reprend confiance en lui peut s’en sortir aussi bien si ce n’est mieux qu’un autre.

Après avoir travaillé pendant 15 ans dans l’expertise comptable et formé de nombreux experts fiscalistes et autres commissaires aux comptes, j’ai réalisé que je gagnais bien mieux ma vie que les professeurs que j’avais rencontrés durant toute ma scolarité. J’ai décidé alors de laissé tomber mon cabinet (j’avais gagné assez d’argent et je n’avais plus rien à démonter à personne..) et de passer le concours pour devenir professeur de comptabilité et de gestion. J’ai obtenu le concours du 1er coup, et j’ai choisi d’enseigner en lycée professionnel, là ou j’avais le plus de chance de rencontrer des jeunes comme moi.
Aujourd’hui je me bats encore, mais cette fois pour faire passer mon message auprès de mes élèves (message relatif aux 4 points ci-dessus) ; et également je me bats pour expliquer à mes collègues qu’il faut faire confiance aux dyslexiques et en leur capacités.

Je voudrais terminer cette intervention par une devise de Sénèque que je site souvent à mes élèves : « Ce n’est pas parce que les choses sont impossibles qu’on ne les fait pas, c’est parce qu’on ne les fait pas qu’elles paraissent impossibles.... »

Marie-Pierre professeur dyslexique à Toulouse.



  Profil  
LAC
4869       

LAC
  Posté : 23-12-2008 20:34

Bonjour Mapi

Un grand merci pour ce formidable témoignage qui nous aide à nous dire qu'effectivement rien n'est impossible.

Le souci est que chaque dys est à la fois dysférent et différent de par son vécu, son environnement, son caractère...

Nos réactions face aux épreuves peuvent être très variables et j'aimerais rester sereine quant à l'avenir de mon enfant, mais ce n'est pas tous les jours faciles, la réalité étant là pour nous le rappeler.
J'aimerais que son parcours soit aussi positif que le vôtre malgré tous les freins que vous avez dû rencontrer.

En tout cas encore merci.

Amicalement.

LAC

  Profil  
Claude
5404       

Claude
  Posté : 24-12-2008 06:09

Merci Mapi, c'est un très beau message pour la nouvelle année pour nos enfants !

Claude

  Profil  
MARINE69
27   

MARINE69
  Posté : 15-01-2009 09:55

bonjours !!!
j'aurais bien voulu vous avoir comme prof dans mon lycé profesionelle.


j'ai pas compri votre devise

bonne journé

  Profil  
minouchette
955      

minouchette
  Posté : 10-04-2009 23:28

Bravo et merci pour votre témoignage.J'ai rencontré un professeur dyslexique,elle est aussi le référent
pour les dys dans un lycée professionnel, et j'ai constaté que mon jeune fils dys et elle se comprenaient parfaitement.Pour le jeunes tout ça est encourageant.
ID


  Profil  
MarieChannel
1  

MarieChannel
  Posté : 01-10-2009 22:06

Bonsoir Mapi,
je vous ecris d'Afrique du sud où nous séjournons depuis 2 ans. Nos jumeaux (garçon/fille) sont dyslexiques et suivent leur scolarité à l'école française du cap. Ils ont attaqué leur 6eme au CNED, avec des repétiteurs à l'école.
Nous devons rentrer l'année prochaine, sur Toulouse et je cherche désespérément un collège qui accueille les enfants dys. Pourriez-vous me renseigner et m'indiquer un de ces établissements, sur toulouse ou sa région ?
Je vous en remercie.
Marie Channel

  Profil  
laureilei
2  

laureilei
  Posté : 04-03-2011 11:59

Bonjour, ma fille de 14 ans en classe de 3éme, vient d'etre diagnostiqué dyslexique (je suis moi meme dyslexique),elle a toujours reussi par je ne sais quel moyen a s'en sortie mais la en 3éme c'est la degringolade,et nous n avons aucun soutient de la part des professeurs,elle veut faire des etudes superieures,mais les professeurs veulent l orienter vers une seconde professionnelle, ce qu elle ne veut pas car aucun cap bep ne lui convient,elle n a jamais redoubler, je n ai jamais été convoqué par les professeurs....j ai donc du mal a accepté d'etre passé a coté,je cherche maintenant tous moyens me permettant de l aider, entre autre je suis a la recherche d'un lycée sur toulouse qui puisse m assurer prendre sa dyslesie en compte, certaine ville propose une seconde generale en deux ans, mais a toulouse nous n avons pas cette chance, peut etre votre experience m apporterai des solution.
(laureilei@hotmail.fr)
Bien cordialement

  Profil  
LAC
4869       

LAC
  Posté : 04-03-2011 12:13

Bonjour laureilei et bienvenue sur le forum,

Je vous conseille de créer un nouveau sujet car vous êtes déjà dans un sujet qui ne correspond pas au votre. Il sera également plus facile de répondre à vos questions lorsque vous aurez créé votre propre sujet.

Je vous conseille également de cliquer sous votre message sur "éditer" afin d'enlever ensuite les coordonnées personnelles que vous avez indiquées, ceci pour des raisons de sécurité. Les membres du forum pourront réagir directement sur le forum ou en vous adressant un message privé en cliquant sur votre pseudo.

Je vous remercie d'avance de votre compréhension.

LAC

  Profil  
gene
4847       

gene
  Posté : 04-03-2011 15:25

Merci pour votre témoignage.

On ne lui avait pas dit que c'était impossible alors il l'a fait. J'aime bien cette façon de dire la phrase de Sénèque.

Heureusement que personne ne m'a dit ma dys quand j'étais petite, de toute façon il n'y aurait eu personne pour m'aider. Alors j'ai fait moi aussi ce qui paraissait impossible, vivre tout simplement.

Ne jamais dire que c'est impossible, deplus ce n'est pas français.

GENE

  Profil  
Sauter à :
Recherche    

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.0519 seconde(s)