APEDYS
   
La dyslexie, l'union fait la force!
   
Modéré par : chris airgat007 
Index du Forum » » divers » » recour MDPH
Auteurrecour MDPH
sandrinez
2  

sandrinez
  Posté : 16-03-2017 13:31

Bonjour,

J'ai besoin de vos vécus par rapport à la MDPH. Mon fils, Quentin qui a 11 ans, est suivie depuis son CP par le CMPP de ma région. Au fil du temps, ont été confirmés une dyslexie mixte, une dysorthographie, une dysgraphie et un trouble de l’attention. Quentin a redoublé son CE1... C'est la deuxième année où nous faisons une demande AVS à la MDPH. La première demande manquait d'élément étayant notre dossier mais la deuxième est complète (bilan ortho, bilan ergo, bilan psychologue et pédopsychiatre, bilan neuro-pédiatre et dossier GEVAsco pour l’école). Et nous venons de recevoir la réponse de la MDPH qui nous refuse AVS, soutien matériel (utilisation de matériel informatique d'ici peu de temps) et il nous préconise de le mettre en Ulyse... alors que cela n'a jamais été évoqué ni au niveau scolaire ni au niveau médical.... Le pompon...

Nous allons faire un recours mais j'aurais voulu savoir comment cela fonctionnait ?

Merci de votre aide

Sandrine

Sandrine, maman de Pauline Quentin et Alexandre

  Profil  
Lolo78
1768       

Lolo78
  Posté : 16-03-2017 19:30

Bonsoir sandrinez,

Regardez ceci http://www.mdph-971.fr/documentation/pdf/recours_contre_les_decisions_de_la_cdaph.pdf


Pour ma part,notre fils est diag dans un premier temps Dys,aménagements pap qui ne valait rien,puis TDAH (trouble déficitaire de l'attention avec hyper activité )demande Mdph outil pédagogique et pps.refusé!car pap suffit.(la bonne blague! )

Nous avons fait un recours gracieux(avec en tête de préparer un recours au tribunal )
Résultat,recours gracieux favorable pour l'utilisation de notre propre outil en classe,avec AEEH pour pallier aux dépenses de l'outil,de l'orthopedagogue,du psy,de la diminution de travail pour l'accompagner dans ses rééducation,de l'achat de l'ordi,etc....

La primaire nous conseillait de le placer en" segpa",ce que nous refusions,car nous estimions que notre fils n'y avait pas sa place,et pouvait suivre un cursus ordinaire avec des aménagements dans un College ordinaire.

Le hic,pour rester dans un établissement ORDINAIRE en tant que dys,suivant la sévérité,il faut des enseignants formés,et un directeur d'établissement investi.

Sinon,vous vous retrouvez comme beaucoup de parent a y laisser sa santé, a brandir des textes de lois, a faire la tournée des profs pour expliquer,réexpliquer "C'EST QUOI UN DYS?''

Distribuer des livrets,des livres,des vidéos sur le trouble de votre enfant,à chacun en espérant qu'ils veulent bien s'y pencher.

L'ulis,peut être un bon compromis suivant la sévérité de votre fils,car se sont des profs formés dans un établissement classique.renseignez vous bien sur l'ulis de votre secteur,profitez des portes ouvertes,parlez en avec le ref.scolaire.
Les AVS manquent cruellement sur certain secteur,et ne sont pas forcément formées,elles sont jetées dans les collèges sans savoir de quoi il en ressort.car on ne leur explique pas le trouble de l'élève,elle applique ce qu'on leur demande(pour celle qui arrive sur le poste avs)

Pesez bien le pour,le contre avec toutes vos données sur l'ulis( la fréquentation,le trajet),sur l'avs (à t- elle de l'expérience où est- elle nouvelle) et surtout suivant la sévérité de la DYS de votre enfant,de ce qu'il souhaiterait.

Bon courage,

Demandez l'avis du neuro,



Message édité par : Lolo78 / 16-03-2017 19:37


  Profil  
sandrinez
2  

sandrinez
  Posté : 17-03-2017 13:47

Bonjour,

Je vous remercie de votre réponse. Pour notre part, nous nous battons avec le système depuis son entré en CP.... Quentin a un frère jumeau et nous avions pris la décision de les séparer à l'entrée en CP car Alexandre avait "levé le pied" (si je puis dire) voyant que son frère avait du mal pour apprendre la dernière année de maternelle. Malheureusement Quentin est tombé sur la mauvaise maitresse... Nous l'avons interpellé à plusieurs reprises sur le fait qu'il y avait un problème et la seule réponse était "il n'a pas eu le déclic...". Et cela jusqu'à la veille de noël ou l'orthophoniste qui le suivait à ce moment là, qui par ailleurs demandait depuis septembre que la maitresse l'appel, m'informe que la maitresse l'a enfin appelé et que Quentin devait aller voir un psychologue car il y a un autre problème...

Rendez vous avec la maitresse : Quentin a un problème en Math ... mais la lecture, l’écriture : il n'a pas eu le déclic.... Je demande un bilan avec la Psychologue scolaire et de mon coté je prends rendez vous avec le CMPP pour faire un bilan complet. Et l'année de CP se termine avec des bilans.... et un passage en CE1 car Quentin se compare à son jumeau... Il fait une première année de CE1 et on décide d'un redoublement. Et juste avant la rentrée scolaire de son 2eme CE1, Quentin nous dit, en pleure, qu'il ne peut pas aller à l’école car la maitresse de CP lui disait qu'il était bête, c’était un Cancre....... Il a fallu 1 année chez un autre maitre et surtout un suivi psychologique depuis la fin de CP pour que notre gamin nous dise le harcèlement qu'il a vécu. Cette institutrice a détruit Quentin...

Il a fait des progrès énormes depuis son entré au CE2. Maintenant, il est en CM1 et se bat pour réussir... Pour lui être dans une classe Ulis serait un échec et cela confirmerai à ces yeux que la maitresse de CP avait raison....



Sandrine, maman de Pauline Quentin et Alexandre

  Profil  
Sauter à :
Recherche    

Tous les Logos et Marques sont déposés, les commentaires sont sous la responsabilité de ceux qui les ont publiés. pour plus d'informations

Temps : 0.0314 seconde(s)